Basculement

On serait tombé
de l’autre côté du mur

au fond du puits
 comment prendre appui
sur les parois humides

il n’y a plus de main
qui se tend

et pourtant
pour échapper à l’obscur
l’œil s’arrime au ciel

Auteur : tracesdusouffle

Marie-Anne Schonfeld