Douceur

Dans l’échancrure du jour
la lumière se fait plus douce


on se rapproche
du souffle
à l’abri du mouvement du monde

on reste posé là
à l’endroit désolé
et pourtant sans larmes


juste embrassée
par l’odeur du matin

Auteur : tracesdusouffle

Marie-Anne Schonfeld