Ensorcellement

Tu sais
la voix
tant de fois
polie aux galets
du ruisseau

le son rouillé
des mots délaissés
par allègement

tu ramènes tes mains
à la terre

creusement
des entrailles

Auteur : tracesdusouffle

Marie-Anne Schonfeld