Attente

Il y a parfois
presque rien

juste l’impression
d’un glissement

une présence
du fond du ventre

rien qui dit

seule l’infime
vibration de l’air
presque un poids

comme un galet
dans la main

Auteur : tracesdusouffle

Marie-Anne Schonfeld