Sororité

poesie-photographie-marie-anne-schonfeld-tracesdusouffle-sororité.JPG

qui serais tu
sans ce sourire
qui tire
du fond
les larmes
qui ne coulent pas

qui serais-tu
au soir
les mains ravinées
par le froid
des hivers

que regarderaient
encore
tes yeux
qui brument

juste un silence
en compagnie des soeurs
aux entrailles
qui murmurent

Auteur : tracesdusouffle

Marie-Anne Schonfeld