Liens

poesie-photographie-tracesdusouffle-marie-anne-schonfeld-liens.JPG

qui serions nous
enfermées
en nous mêmes

quel monstre
aurait vu le jour
au sein de notre poitrine
pour ériger
ces murailles

on tend la main
un peu
juste pour traverser

on accepter
la douceur
d’être reliées

 

Auteur : tracesdusouffle

Marie-Anne Schonfeld