Unité

poesie-photographie-tracesdusouffle-marie-anne-schonfeld-unité.JPG

ceux là qui
se savent bercés
par les premières
pensées du printemps

 

ceux là qui
goûtent
la tendresse
de chaque nouvelle
éclosion

 

ceux là
n’ont besoin
que du vent
sur la peau
pour se savoir aimés

Auteur : tracesdusouffle

Marie-Anne Schonfeld