Retrouvailles

poesie-photographie-tracesdusouffle-marie-anne-schonfeld-retrouvailles.JPG

on s’ancre dans la langue
préalable

on ne sait plus

rien

la présence à cet endroit de l’Etre
répare

la porte
s’ouvre
sur la densité du mystère

on ne peut pas nommer
cette expérience
créatrice d’une beauté ténue

éphémère singulier

 

Auteur : tracesdusouffle

Marie-Anne Schonfeld