Effacement

photographie-poésie-tracesdusouffle-marie-anne-schonfeld--effacement.JPG

écrire
comme on bâtit
un refuge
dans la nuit

un abandon
à la lueur
dans la tempête

tisser
une peau
qui réchauffe
pour habiter
le chaos des pierres

tendre
une main
pour ne pas sombrer

effleurer
une présence
au coeur du vide

parfois
la peur saisit
de ne rien rencontrer

on pourrait vouloir
renoncer

 

Auteur : tracesdusouffle

Marie-Anne Schonfeld