Larmes

poesie-photographie-tracesdusouffle-larmes.JPG

Nous avons tant marché
sur des chemins
sans cartes
ni boussole

les ornières
nous ont piégés
puis libérés
des marécages

nous avons tant marché

parfois
la tentation
de l’immobilité
nous étreint

alors
la présence
de l’infime
entre en consolation

Auteur : tracesdusouffle

Marie-Anne Schonfeld