Margelle

photographie-poésie-tracesdusouffle-margelle.JPG

On reste là

devant le gouffre
obscur

on appartient
aux marges

debout
les cheveux
dans le soleil
sans ignorer
l’obscurité
sans prise

on sait
qu’on se relève
des chutes

on  consent
au mouvement

on s’unifie
à la confiance
des équilibres

 

Auteur : tracesdusouffle

Marie-Anne Schonfeld