Murée

poesie-photographie-tracesdusouffle-murée.JPG

Souviens-toi
que les fenêtres vives
laissent entrer
la lumière

souviens-toi
que les portes ouvertes
accueillent
la présence

souviens-toi
que dehors
la vie monte à l’assaut
de tes pauvres remparts

il faudrait parfois
prendre le risque
de détruire
ce qui s’était érigé
en protection

se laisser découvrir
l’ouverture
de vivre

Auteur : tracesdusouffle

Marie-Anne Schonfeld