Union

photographie-poesie-tracesdusouffle-union.jpg

Peut être
pensions nous être
encore trop fragile
pour oser
le franchissement

peut être
avions nous encore
la peur
qui broyait
notre ventre

peut être
ne savions nous pas
oser le risque
du dévoilement

nous étions alors
seuls
enfermés dans ces remparts
que nous pensions protecteurs

la poussière
s’est mise à danser
dans la lumière
le long de notre regard
enfin arrimé